Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2018

Et un de plus, un.



On est bel et bien dans la seconde phase. Après les Zemor, Levi, Finquellecroute, berkof, goldnadel, et quelques autres qui se multiplient à présent comme les petits pains, voici un nouveau genre. Vu son univers de presse, il était forcément du genre très mouillé et impliqué avant de retourner sa veste.
Pas de doute, ils accompagne et précèdent les tendances en les accentuant et profitant du vent qui a tourné ..

Les rats quittent les premiers, le navire qu'ils ont forgé de leurs mains. Et accusent les autres.


Pas la peine de chercher très loin, on y trouve évidemment son nom

"tentative de reconstitution" : ce badass savait parfaitement ce qu'ils avaient fondé, institué.
Pas la peine de faire semblant de chercher à comprendre après coup : celui là connaissait parfaitement la musique.
En réalité, nous savons très bien qu'énormément journalistes (et très particulièrement de la tribu) ont été les moteurs fondamentaux de la censure, de l'interdit "raciste", et du toujours plus d'immigrés. Et ce genre là, très particulièrement.

ll semble qu'ils travaillent au niveau générationnel. Une phase avec une génération, un autre mouvement en sens inverse avec une autre génération, ce qui ne peut que créer la confusion. La nouvelle génération, ne comprend pas l'ancienne, puisque nous critiquons leurs premiers héros qui se battent pour nous... Et l'ancienne génération passe pour racyste, irrationnelle.
Entre les deux, phases, évidemment, le bilan n'est pas neutre du tout.

Les commentaires sont fermés.