Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2015

Le mal gronde à nouveau en Mordorie

854caf6c-05f6-4ae6-8536-3f8b9aeaaee5-620x372.jpeg




|=>Etrangerie en Allemagne

Il faut croire que les malades mentaux sont toujours très nombreux au pays des fous malgré les décennies d'électro thérapie, et de bonne psychanalyse d'urine. Et pourtant, la tribu n'y représente que 0.25% de la population.

Mais comment une telle horreur est elle encore possible de nos jours.

Bien entendu, il est parfaitement indécent et complètement stupide d'oser ne serait ce que penser à tenter de placer l'éclairage, l'interrogation, non pas sur le méchant (le peuple Allemand), mais sur la "pauvre victime" de ce si étrange et persistant désamour ?
D'ailleurs rien que le fait de se demander si la cause, n'est pas ailleurs que chez les Allemands mais peut être (sacrilège) sur la seule plante capable de pousser comme une fleur (en se permettant même, tous les jours, de voler des terres) au Moyen Orient (au milieu de la haine la plus totale), est en soi déjà, une forme de perversion et de débilité profonde.

Pour sûr!

Mais ... par pur formalisme -bien entendu- et volonté d'ajouter un -semblant- d'objectivité et d'honnêteté, même si tout cela est évidemment jugé d'avance et hors de doute, il convient de toujours laisser leur chances à d'autres approches, et de libérer quelques uns des plus anciens prisonniers d'Europe : la liberté de penser, la liberté d'opinion, la liberté de la recherche.
A ce titre, nous ne pouvons pas nous interdire, de ne pas envisager l'inenvisageable, l'improbable, l'impossible, face à l'incompréhensible ou à l'anormal.